La pagode, plus qu’un lieu de culte, un lieu de socialisation – Episode 1/3

A l’Ile Maurice, la pagode n’a pas joué uniquement un rôle spirituel dans la culture chinoise locale.

Mis à part quelques pagodes dédiées à des déités, on trouve de nombreux temples claniques, des lieux liés à un clan particulier. Un clan peut être brièvement décrit comme un groupe de personnes qui ont un ancêtre commun et une histoire commune et qui vivent dans une même région géographique. Il existe de nombreux clans en Chine ainsi qu’à l’Ile Maurice. Certains clans mauriciens peuvent compter quelques centaines de membres.

Ces temples claniques, ces pagodes, représentaient dans le passé bien plus que des lieux spirituels. Ils occupaient une place prépondérante dans la vie des membres d’un clan. Ces pagodes représentaient avant tout un lieu de sociabilité, d’accueil et d’entraide au sein du clan.

Chaque clan avait son lieu de rencontre.

En leurs murs, les gens se rassemblaient, faisaient la fête, veillaient leurs morts…  On y célébrait des mariages, des veillées funèbres, des dîners, et bien sûr des fêtes religieuses. On y venait aussi pour assister à des spectacles de théâtre chinois.

Quand vous entrez dans une pagode la prochaine fois, levez les yeux, vous y verrez une mezzanine. Elle servait à héberger les membres du clan de passage. En effet, les commerçants chinois de la campagne – les boutiquiers – venus à Port-Louis pour acheter leur stock de denrées mensuelles, en profitaient pour passer quelques jours en ville.

Ils restaient deux, trois jours et dormaient là, jouant au mahjong avec leurs amis en échangeant des nouvelles de la famille élargie et en discutant de l’évolution de l’actualité politique à Maurice et en Chine. Le courrier provenant de leur famille restée en Chine les y attendait. On nous a raconté qu’il y avait des grosses carailles dans la cour, car on y cuisinait en permanence pour de nombreuses personnes.

Il y aurait tant de choses à dire de plus sur ces pagodes! La prochaine fois que vous allez à Port-Louis, n’hésitez pas à en visiter une.