• Blog

Le Blog

Un herbier passionné de rencontres insolites, de flâneries dans l’histoire du pays et d’explorations de son patrimoine culturel.

La culture en plein essor à l’Ile Maurice

Extraits :

Avec des balades culturelles, my Moris fait partie d'un entreprenariat culturel en plein essor à l'Ile Maurice

L’île Maurice assiste actuellement à une multiplication des manifestations culturelles, impulsée par un entreprenariat nouveau et dynamique.

Si l’offre se professionnalise, c’est qu’une nouvelle demande s’est créée parmi les Mauriciens pour les événements culturels, et que le secteur privé, comme le gouvernement, commence à reconnaître l’importante source de revenus que la culture peut représenter pour le pays.

Depuis quelques années, les manifestations culturelles se multiplient à Maurice. De nombreux festivals ont ainsi vu le jour : Kaz’Out Muzik Festival, The Bridge Eco-Arts Festival, Porlwi by Light, Ile Courts, ou encore le Festival du rire, pour n’en nommer que quelques-uns. Sans compter un grand nombre de spectacles, pièces de théâtre, concerts et soirées en plein air créés, pro-mus et animés par des Mauriciens.

Alors qu’un important vivier de créateurs artistiques a toujours existé sur le territoire, nous voyons maintenant émerger des en- treprises qui proposent un produit d’ordre culturel. Ainsi, Stubborn in Dreams accom- pagne des projets artistiques dans tous les domaines de la création contemporaine et anime le festival de courts-métrages Ile Courts (voir l’interview d’Elise Mignot à la p. 16). Move for Art organise des événements haut de gamme comme Porl- wi by Light, festival qui a animé, pour la première fois en 2015, les rues de la ca- pitale de nuit. My Moris propose, pour sa part, des balades historiques et culinaires, notamment dans Port-Louis, tandis que Social Buzz tient des soirées en plein air animées par des DJ internationaux.

MY MORIS

My Moris propose des balades thématiques de trois heures à pied ou à vélo qui permettent au visiteur d’explorer le patrimoine culture de l’île Maurice. Parmi les itinéraires figurent la découverte de la cuisine mauricienne à travers la « street food » de Port-Louis, des métiers d’antan malheureusement en voie de disparition, tels que le ferblantier ou le joaillier, ainsi que des vestiges coloniaux à St-Antoine, dans le nord de l’île. Les fondatrices Shakti Callikan et Maya de Salle-Essoo ont établi l’entreprise en 2015. Elles effectuent plusieurs balades par semaine avec des clients étrangers et mauriciens.