Yves Klein à la rue la Reine – un instant bleu

Port-Louis visite rue

26 janvier 2015

Maya et moi nous marchons, marchons, marchons encore. Et soudain, devant nos yeux ébahis, un tableau dans la ville. Du bleu, partout du bleu. Une moto recouverte, une fenêtre ouverte, des volets. Un moment rare où tous les éléments sont alignés et s’exclament, prenez nous en photo, prenez nous en photo !

A ce moment précis, j’aurais voulu connaître les noms des subtilités des dégradés monochromes, cyan, aigue marine, azur, acier…

C’est la devanture d’un hangar vieux de centaines d’années. Trois gardiens félins, une bâtisse qui tient sur des colonnes en bois de teck, épaisses comme du béton, des monticules de balles de riz et de farine. C’est pour nous, le « bleu godown » de la Rue la Reine.

Le patron apprécie, le sourire en coin, de nous voir si enthousiasmées par ce déluge de bleu « c’est fait exprès pour les touristes »…

Allez voir par vous-même, cela en vaut le détour !